Gonojukan Aïkido Besançon - Cours d'Aïkido pour enfants, adolescents et adultes

Visiter notre blog

Souplesse du corps et fermeté de l'esprit

Historique de l'Aïkido

(placeholder)

Faire de l'Aïkido à Besancon

Hériter des arts martiaux pratiqués par les Samouraïs, l'Aïkido est une formidable discipline de défense dont le répertoire technique a inspiré de nombreux arts martiaux modernes (Judo Jujitsu, Krav-Maga...). L'Aïkido est également un formidable outil de gestion et de développement de son potentiel physique et mental.

Vous êtes intéressé(e) ? Trouvez un cours à Besançon, pour vous ou pour vos enfants !

(placeholder)

cours enfants

L’Aïkido fut le premier art martial qui reçut l’autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste. Dès lors, le nombre des élèves ne fit qu’augmenter, et c’est à cette époque que naquit vraiment la forme moderne de l’Aïkido. Dans les années 50 et 60, Maître Ueshiba laissera de plus en plus le soin de l’enseignement à ses meilleurs disciples et à son fils, Kisshomaru Ueshiba.

Lorsque le vénérable Maître s’éteignit le 26 avril 1969, l’Aïkido s’était répandu à travers le monde et était pratiqué par des centaines de milliers de personnes sur les cinq continents. C'est aujourd'hui son petit fils, Moriteru Ueshiba qui est le Doshu (Maître de la Voie).

L'Aïkido a été fondé par Morihei Ueshiba au milieu des années 1920. Pratiquant le Daïtu Ryu Aïki-jutsu (art martial issu des Samouraïs) et le Kenjutsu (sabre de l’Ecole Yagyu), expert en junken-jutsu (combat à la baïonnette), Morihei Ueshiba effectue la synthèse de ses expériences techniques et philosophiques pour créer l'Aïkido dont le but n’est plus de détruire un adversaire par la force mais de favoriser la paix en ce monde. Sa volonté était de créer un art martial permettant de neutraliser n'importe quel type d'adversaire sans violence.

Il s’installa en 1931 à Tokyo, dans un dojo qui prit le nom de Kobukan. En 1946, les Américains ayant interdit la pratique de tous les arts martiaux au Japon, le dojo de Tokyo fut fermé jusqu’en 1948, date à laquelle il prit le nom d’Aïkikaï.

Gonojukan signifie école (kan) de la fermeté (go) et de la souplesse (ju).

Ce terme a été créé pour  exprimer la recherche d'un Aïkido à la fois ferme et réaliste sur le plan martial, tout en étant souple, sans opposition, afin de préserver le corps des pratiquants.

L'esprit est ferme, déterminé, mais le corps doit rester souple !

cours ados

cours adultes

Historique du Gonojukan

(placeholder)

Aucun administrateur ne souhaitant cependant s'impliquer dans la direction de l'association, la gestion administrative est alors déléguée à la Maison de Velotte et certaines sections sont fermées pour simplifier la tâche des nouveaux enseignants. Une nouvelle équipe dirigeante est finalement mise en place à quelques jours de la rentrée de septembre 2015.

Aurore et Stéphane, même si ils sont moins actifs, restent administrateurs et enseignants au sein du Gonojukan.

Durant l'été 2016 des désaccords importants concernant la gestion du club et l'organisation des cours naissent entre la nouvelle équipe dirigeante et les 2 membres fondateurs. Ne parvenant pas à trouver un compromis satisfaisant, Aurore et Stéphane doivent alors créer une nouvelle association, le BAAM (Besançon Aïkido et Arts Martiaux). Ils conservent l'usage exclusif du terme Gonojukan qu'ils ont créé et qui est une marque déposée.

Les dirigeants de la Maison de Velotte leur ont renouvelé leur confiance et le BAAM a repris le flambeau du Gonojukan dans la recherche d'un Aïkido efficace et déterminé, tout en restant souple !


En mai 2006, Aurore Mamet-Gaiffe et Stéphane Gaiffe, créent le Gonojukan. Très rapidement le Gonojukan devient un acteur majeur de l'Aïkido Bisontin, organisant de très nombreux stages.

Sous l'impulsion d'Aurore et Stéphane de nombreuses sections sont créées ; cours enfants, adolescents, baby Aïkido pour les tout-petits, cours de kenjutsu et de Self-Défense (Aurore et Stéphane sont également des instructeurs diplômés de l'Association Nationale de Self-Défense).

Pendant 9 ans sous leur direction et leur enseignement, le club ne va cesser de se développer pour frôler les 200 adhérents dont 145 licenciés FFAAA pour leur dernière saison aux commandes en 2014-2015. Le Gonojukan est alors un des plus gros clubs FFAAA du quart nord-est et une référence des arts martiaux dans la région.

Pendant ces 9 années, de nombreuses ceinture noires (1er, 2e et 3e Dan) seront présentées avec succès par le club, plusieurs BE et BF seront également formés par la structure.

En septembre 2015, accaparés par des changements professionnels et familiaux, Aurore et Stéphane démissionnent de leurs fonctions dirigeantes après avoir formé un équipe de 5 enseignants et impliqué un groupe d'administrateurs dans le fonctionnement de l'association.